Mikao Usui

C’est donc le japonais Mikao Usui ( 1865 à 1926) qui a crée les bases de ce qui allait devenir le reiki au Japon au début des années 1920.

Sa quête commence donc lorsqu ‘un de ses étudiants lui demande s’il prend la Bible à la lettre ?
A cette question, Mikao répondra : « je n’ai encore jamais été témoin d ‘un miracle mais je crois ce qui est écrit dans la Bible ». Et l’étudiant non satisfait lui répondra : « Cette foi aveugle vous suffit peut être, mais nous, nous voudrions voir ces choses de nos propres yeux » !

Ce dialogue marquera un tournent dans la vie d’Usui. Il s’inscrit à l’université de Chicago, étudie les Écritures chrétiennes et devient docteur en langues anciennes, bien décidé à percer le mystère de la guérison chez Jésus Christ et ses disciples.

Puis découvrant que Bouddha possédait cette même force de guérison, il retourne au Japon, déchiffre les écrits bouddhistes à la recherche de la clé de la guérison mais en vain. il apprend alors le sanscrit afin de pouvoir lire les écrits bouddhistes en version originale et là, il découvre dans un vieux manuscrit sanscrit calligraphié par un disciple inconnu de Bouddha ce qu’il cherchait enfin depuis 7 ans : les symboles et la technique de guérison de Bouddha.

Malgré un long voyage intérieur propice au développement spirituel par l’étude du bouddhisme et du shintoïsme, Mikao restera insatisfait de son chemin et ne trouvera ni la paix, ni la sérénité. Il se décide donc à réaliser une retraite méditative de 21 jours au sommet d’une montagne sacrée, le Mont Kurama, à jeûner et à méditer pour profiter pleinement des qualités énergétiques de ce lieu. C’est alors qu’il va ressentir la grande énergie du Reiki sur le sommet de son crâne. Il connaîtra alors l’illumination et recevra le système de guérison par le Reiki. Très vite, il va percevoir la force KI parcourir son corps et sortir par ses mains et comme cela lui procure du bien être, il va poursuivre son expérience sur les personnes qu’il rencontre, ainsi que ses proches et se rendra compte qu’il obtient les mêmes résultats satisfaisants. Mikao comprend alors qu’il guérit le corps physique des symptômes de la maladie sans avoir imposé à ses patients une nouvelle façon de vivre. Il décide donc de se consacrer pleinement à la pratique qu’il nommera plus tard Reiki et rédige les règles de vie.